PIERRE ROCHETTE   |   418-633-7616   |   charlevoix@photopierrerochette.com

Bâtiments historiques (#44) : Le bureau de poste de Pointe-au-Pic

Par Pierre Rochette  •  27 Oct 2018 à 00:08  •   •   293 VISIONNEMENTS

Le bâtiment qui abrite le bureau de poste de Pointe-au-Pic attire les regards car c’est vraiment un bel édifice.

Par Serge Gauthier, Ph.D.

Président de la Société d’histoire de Charlevoix

En fait, la localité de Pointe-au-Pic possède un bureau de poste depuis le 1e juillet 1870. C’était déjà alors un lieu très achalandé.

En plus de servir à la population locale,  à cette époque, les villégiateurs nombreux à Pointe-au-Pic se servaient de la poste pour expédier des lettres et des cartes postales.

Durant longtemps, l’édifice du bureau de poste de Pointe-au-Pic abritait même un bureau des douanes. Cela était fort utile pour les villégiateurs étrangers -surtout américains- qui recevaient par exemple des colis par la poste en provenance de divers pays.

Le premier maître de poste du bureau de Pointe-au-Pic se nomme Archibald McLean et il détient cette fonction dès 1870.

On sait qu’en ce temps-là, comme on le voit dans le téléroman de Radio-Canada Le temps d’une paix, l’attribution de l’emploi de maître de poste pouvait dépendre du résultat des élections et il  était accordé successivement à un « bleu » ou à un « rouge ».

Sans surprise, le titre de maître de poste de Pointe-au-Pic appartient souvent à des membres de la famille Warren : Hubert Warren (1880-1893); Madame Désiré Warren (1893-1896); Mademoiselle Zérilda Warren (1896 à 1900).

On remarque que plusieurs femmes occupent ce poste car autrefois celles-ci étaient très souvent « plus instruites que les hommes ».

On peut affirmer qu’au début du 20e  siècle le bureau de poste de Pointe-au-Pic fut installé un temps non loin de l’hôtel Château Murray (aujourd’hui démoli) et, plus tard, dans une maison voisine de l’actuel bâtiment du bureau de poste juste à côté de l’Académie Saint-Jean-Baptiste de Pointe-au-Pic, une école qui fut aussi démolie et qui était située sur  le terrain où l’on trouve aujourd’hui le CEGEP de Charlevoix.

L’actuel bureau de poste de Pointe-au-Pic a été construit sur un terrain appartenant à Édouard Tremblay que le Gouvernement du Canada a acheté pour $5000 le 20 janvier 1938.

Dans un document produit le même jour, Édouard Tremblay tente aussi de vendre « des tuyaux d’égouts et des tuyaux d’eau » au Gouvernement canadien en lien avec la construction du bureau de poste. À ce moment, c’est Mademoiselle Léda Warren (1926-1945) qui est maître de poste.

Il faut noter le nom de Jean-Louis Warren, héros décoré de la seconde guerre mondiale et qui fut aussi maire de Pointe-au-Pic durant de nombreuses années, qui fut maître de poste de 1946 à 1964. Notons aussi Wellie Girard en poste à partir de 1964.

Construit d’après les normes du gouvernement fédéral, le bureau de poste de Pointe-au-Pic a bien su résister au temps depuis 1938 et il rend encore d’appréciables services à la population de ce secteur de La Malbaie. Depuis 1994 toutefois, suite à une vente à une entreprise privée, l’édifice abritant le bureau de poste de Pointe-au-Pic n’est plus la propriété du Gouvernement du Canada.

Actuellement, c’est Marie-France Gagnon qui est maître de poste au bureau de Pointe-au-Pic.

 

 

 

Articles connexes

Sur la photo à la Une:  Le sculpteur Martin Brisson, le maire et préfet Sylvain Tremblay, la...

Sur la photo à la Une:  Sébastien Thibeault de chez Hyundai, Martin Simard, le coprésident d’honneur...

Sur la photo à la Une:  Marie-Hélène Anctil, Marie-Ève Tremblay, Francine Thibeault et Gemma...