PIERRE ROCHETTE   |   418-633-7616   |   charlevoix@photopierrerochette.com

Bâtiments historiques (#45) : L’hôtel de ville de Pointe-au-Pic

Par Pierre Rochette  •  3 Nov 2018 à 00:08  •   •   253 VISIONNEMENTS

L’ancienne municipalité de Pointe-au-Pic ne fut jamais une ville, mais elle avait pourtant un hôtel-de-ville.

Par Serge Gauthier, Ph.D.

Président de la Société d’histoire de Charlevoix

Pour peu, l’édifice municipal avec sa caserne de pompier aurait pu faire penser à la  populaire chanson des Beatles Penny Lane avec « son camion de pompier » et « le salon du barbier de Monsieur Alexandre » non loin de là.

Notons que, dans les années 1960, alors que cette chanson des Beatles connaissait du succès, le maire de Pointe-au-Pic se nommait Jean-Louis Warren, le secrétaire de la municipalité en fut longtemps Raymond Tremblay et il y avait même un policier du nom de Gérard Desbiens, si je ne me trompe pas.

Toutefois, le bâtiment de l’ancien hôtel-de-ville de Pointe-au-Pic date des années 1930. En fait, le 22 mai 1935, Robert Warren vend un terrain « non bâti » à la corporation municipale de Pointe-au-Pic, sur lequel le bâtiment de l’hôtel-de-ville fut ensuite érigé.

Au moment de la construction de l’édifice en 1935, le maire de Pointe-au-Pic se nommait Hector Warren et le secrétaire-trésorier en était Eugène Warren.

Lors de la fusion de la Municipalité de Pointe-au-Pic avec celle de La Malbaie en 1995, l’édifice devient la propriété de la nouvelle municipalité fusionnée de La Malbaie-Pointe-au-Pic.

Au moment de la fusion entre La Malbaie et Pointe-au-Pic, le maire de Pointe-au-Pic était alors Jean Lajoie et il occupait ce poste depuis la fin de la décennie 1970. Il fut le dernier maire de la municipalité de Pointe-au-Pic.

On sait qu’en décembre 1999 la municipalité de La Malbaie-Pointe-au-Pic a fusionné avec celles de Cap-à-L’Aigle, de Saint-Fidèle, de Rivière-Malbaie et de Sainte-Agnès pour devenir l’actuelle Ville de La Malbaie.

En 2008, la Ville de La Malbaie vend le bâtiment de l’ancien hôtel-de-ville de Pointe-au-Pic à la Compagnie Subito Presto. En 2014, l’édifice est vendu à Gestion S.A.A.J. Pâtes Fraîches.

Aujourd’hui, c’est le restaurant Allegro, bien connu des amateurs de pâtes, qui occupe l’édifice de l’ancien hôtel-de-ville de Pointe-au-Pic.

Cependant, pour les personnes originaires de cette municipalité -notamment pour l’auteur de ces lignes et pour notre photographe Pierre Rochette tous deux nés à Pointe-au-Pic- l’édifice de l’ancien hôtel de Ville de Pointe-au-Pic éveille encore bien des souvenirs. De fait, il a abrité l’administration municipale de Pointe-au-Pic pendant près de 60 ans.

Signalons finalement que la municipalité de Pointe-au-Pic a existé entre 1876 et 1995, soit pendant presque 120 ans.

 

 

Articles connexes

Sur la photo à la Une:  Le sculpteur Martin Brisson, le maire et préfet Sylvain Tremblay, la...

Sur la photo à la Une:  Sébastien Thibeault de chez Hyundai, Martin Simard, le coprésident d’honneur...

Sur la photo à la Une:  Marie-Hélène Anctil, Marie-Ève Tremblay, Francine Thibeault et Gemma...