PIERRE ROCHETTE   |   418-633-7616   |   charlevoix@photopierrerochette.com

Bâtiments historiques (#49)-L’église de Pointe-au-Pic

Par Pierre Rochette  •  1 Déc 2018 à 00:08  •   •   236 VISIONNEMENTS

L’église de Pointe-au-Pic a été construite en 1917 et la première messe y a été célébrée le jour de Noël (25 décembre) de la même année.

Par Serge Gauthier, Ph.D.

Président de la Société d’histoire de Charlevoix

Les plans de l’église ont été réalisés par le célèbre architecte Joseph-Pierre Ouellet, d’ailleurs originaire de notre région.

Cette église possède un intérieur chaleureux et l’on y retrouve des œuvres d’art importantes.

Ainsi, le 7 août 1921, on procède au dévoilement d’une verrière à la mémoire du Lieutenant Rodolphe Lemieux dans l’église de Pointe-au-Pic.

Réalisé par Henri Perdriau, maître-verrier de renom, la verrière comprend un triptyque où sont représentés l’Assomption de la Vierge, Jeanne d’Arc et Saint Louis.

En août 1950, de grandes toiles murales sont installées dans cette église. Ce sont les artistes André Morency et P. Martignano qui les ont réalisées. Des scènes de la vie d’autrefois comme la prière du soir à la croix de chemin ou encore la visite aux malades avec le Viatique y sont représentées.

Signalons aussi qu’une cérémonie de bénédiction des cloches de l’église a eu lieu le 3 juin 1928.

L’église de Pointe-au-Pic a toujours accueilli, en été, les nombreux villégiateurs de confession catholique lors de la messe dominicale.

Il y avait même, pendant de nombreuses années, une messe dite en langue anglaise afin d’accommoder ces visiteurs. Ces estivants se sont d’ailleurs toujours montrés généreux en dons pour l’entretien et la mise en valeur de l’église de Pointe-au-Pic.

On note aussi dans l’église une verrière nommée « our Lady of the Sacred Heart » à la mémoire d’Edward Joseph Duggan, Seigneur de Murray Bay et une autre en l’honneur de Sainte-Thérèse de l’Enfant-Jésus en mémoire de Sir Lomer Gouin, un ancien Premier Ministre du Québec qui fut aussi villégiateur à Pointe-au-Pic.

L’orgue paroissial fut offert par George Dixon, un autre estivant, en 1926. La musique et le chant religieux, notamment sous la direction de religieuses de la communauté des Petites Franciscaines de Marie longtemps présentes à Pointe-au-Pic, a toujours joui d’une belle réputation.

Il est intéressant de faire mention que plusieurs faits relevés dans notre texte proviennent du Livret-souvenir du 50e anniversaire de la paroisse de Pointe-au-Pic paru en 1961 rédigé sous la direction de l’abbé Benoit-G. Fortier, alors curé à Pointe-au-Pic.

C’est un document que les archives de notre Société d’histoire de Charlevoix conservent précieusement.

Désormais centenaire, l’église de Pointe-au-Pic est plus belle que jamais et elle fait la fierté de ses paroissiens, mais aussi des estivants et villégiateurs qui y viennent encore nombreux.

 

 

Articles connexes

Sur la photo à la Une:  Mario-Bernard Tremblay entouré de Christian Harvey et Serge Gauthier des...

Sur la photo à la Une:  Roxanne, Marc, Brian, Sophie, Mario, Francesca et Aldo vous souhaitent un...

Sur la photo à la Une :  François Thivierge, Yves Lavoie, le président Joseph Lavoie, Marie-Claude...