PIERRE ROCHETTE   |   418-633-7616   |   charlevoix@photopierrerochette.com

Bâtiments historiques de Charlevoix : Ancienne école de rang numéro 1

Par Pierre Rochette  •  10 Oct 2020 à 00:08  •   •   357 VISIONNEMENTS

41, rue Principale, Saint-Aimé-des-Lacs

Nous visiterons la municipalité de Saint-Aimé-des-Lacs au cours des prochaines semaines afin d’y découvrir des maisons anciennes qui sauront vous charmer.

Par Serge Gauthier, Ph.D.

Président de la Société d’histoire de Charlevoix

Nous commençons ainsi par un bâtiment qui a abrité autrefois une école de rang et qui se trouve actuellement au 41 de la rue Principale à Saint-Aimé-des-Lacs.

Le terrain a été acheté le 10 octobre 1931 par la Commission scolaire de Sainte-Agnès pour y construire une école de rang.

Notons qu’à cette époque la Municipalité de Saint-Aimé-des-Lacs n’existe pas encore et le secteur fait partie de Sainte-Agnès.

De 1931 à 1951, la Commission scolaire de la municipalité de Sainte-Agnès demeure propriétaire du bâtiment.

À partir de 1951 et jusqu’en 1955 c’est la Commission scolaire de la municipalité de Saint-Aimé-des-Lacs qui prend la succession.

En fait, la municipalité de Saint-Aimé-des-Lacs s’est détachée de celle de Sainte-Agnès en 1951.

Le temps des écoles de rang se terminant et alors qu’une nouvelle école centrale est érigée à Saint-Aimé-des-Lacs, le bâtiment de l’école de rang est vendu à un particulier du nom de Roméo Perron Gobeil le 21 mars 1955.

Gérard Dufour acquiert l’édifice dès le 21 mars 1955 de Roméo Perron Gobeil.

Mais, le 24 septembre 1956, il revend cependant le terrain à Roméo Perron Gobeil.

Finalement, Roméo Perron Gobeil vend le terrain le même jour soit le 24 septembre 1956 à Rosario Harvey, capitaine de marine de l’île aux Coudres, qui le conserve jusqu’en 1960.

Entre 1960 et 1987, Alida Lavoie, veuve de Rosario Harvey, demeure propriétaire du site.

Depuis 1988, Maria Harvey, une femme d’affaires est propriétaire des lieux.

Devenue une maison privée, ce bâtiment conserve néanmoins les caractéristiques originales d’une ancienne école de rang et il évoque ainsi une époque révolue qui rappelle à plusieurs de précieux souvenirs du passé.

La recherche historique pour ce bâtiment a été réalisée par l’historien Christian Harvey.

 

Articles connexes

Un témoignage de vie sur la sobriété Publié aux Éditions Charlevoix, Wassobre! de l’auteur Rémi...

Venez joindre Sonia (photo) et toute l’équipe dynamique chez Service de roulements S.M. (Le docteur...

Lucien Tremblay, aujourd’hui âgé de 93 ans, était jadis le propriétaire avec son frère Clément de la...