PIERRE ROCHETTE   |   418-633-7616   |   charlevoix@photopierrerochette.com

Bâtiments historiques-Le presbytère de La Malbaie (Reprise)

Par Pierre Rochette  •  12 Jan 2022 à 00:08  •   •   228 VISIONNEMENTS

Le presbytère de La Malbaie est un bien patrimonial appartenant à la collectivité.

Par Serge Gauthier, Ph.D.

En fait, il existe un presbytère à La Malbaie depuis le début du 19e siècle et à peu près au même endroit que maintenant.

Déjà en 1803, un presbytère est construit sur place, sous les ordres de l’abbé J.B. Antoine Marchesseault alors curé des Éboulements mais desservant à la Malbaie. Une allonge à ce bâtiment a même servi d’église pendant un moment.

Notons qu’il y a une église à La Malbaie depuis 1805 qui fut malheureusement incendiée en 1949.

En 1849, l’abbé Auguste Beaudry, curé de La Malbaie, fait construire un nouveau presbytère. C’était un bâtiment remarquable et l’historien Roger Le Moine constate « qu’avec sa forme basse et allongée, il rappelait les plus beaux manoirs du Québec. »

Ce presbytère est cependant démoli en 1909, sous la direction du curé Marcellin-Pierre Hudon. La Fabrique de la Malbaie fait alors construire un nouveau presbytère, à peu près au même endroit.

C’est le presbytère actuel qui est demeuré le même depuis ce temps et qui aura bientôt 110 ans d’existence.

Durant les années 1950, Mgr Thomas-Louis Imbeau, alors curé de La Malbaie a fait quelques changements à l’intérieur du presbytère.

Notons que c’est Mgr Imbeau qui a supervisé la reconstruction de l’actuelle église de La Malbaie qui fut terminée en 1952.

Depuis ce temps, le presbytère de La Malbaie a peu changé. On note cependant que la toiture a été refaite ces dernières années.  Il conserve néanmoins sa fière allure et son cachet indéniable.

De nos jours, il est le seul presbytère à abriter des prêtres catholiques desservant tout le secteur de Charlevoix-Est et il appartient toujours à la Fabrique Saint-Étienne de La Malbaie.

Il faut être fier du presbytère de La Malbaie et des paroissiens qui veillent à sa conservation et à son entretien.

Conserver le patrimoine, c’est une responsabilité sociale et un engagement collectif nécessaire. C’est un geste sain de respect de soi, de sa communauté, de même que de l’histoire locale.

En fait, le presbytère de La Malbaie est là pour rester et certainement aucun résident de la paroisse ne souhaite qu’il en soit autrement.

 

Articles connexes

Pierre-Alexis Lapointe et Jean-Michel Castonguay vous souhaitent de passer une agréable...

Sur la photo à la Une : Lyne Bélanger en compagnie de la gagnante madame l’Heureux et sa...

Cette nouvelle chronique a pour objectif de présenter l’origine des noms de lieux de...