PIERRE ROCHETTE   |   418-633-7616   |   charlevoix@photopierrerochette.com

Des fraises «made in Charlevoix» !

Par Pierre Rochette  •  28 Juil 2020 à 00:08  •   •   2120 VISIONNEMENTS

Sur la photo à la Une: Nicole Gilbert et Martin Tremblay….

La ferme Martin Tremblay, une entreprise familiale à Saint-Hilarion, produit à l’heure actuelle six variétés de fraises, toutes succulentes les unes que les autres, avec chacune un goût distinct.

À tel point que le kiosque situé sur la route 138 en sortant du village est littéralement pris d’assaut par les gens de la place et les nombreux visiteurs :

« Il n’est pas rare qu’un client ou une cliente achète une vingtaine ou une trentaine de paniers à la fois », informe Martin Tremblay.

« C’est ma meilleure production à vie, ajoute-t-il du même souffle. Même des gens de l’île d’Orléans, c’est drôle à dire, de Québec, de Tadoussac, des Escoumins ou de Longe Rive s’arrêtent au kiosque pour se procurer une bonne provision de fraises, à cause du rapport qualité/prix».

Martin s’est dit désolé de n’être pas en mesure en ce moment d’approvisionner les supermarchés de Baie-Saint-Paul, de Saint-Urbain et de Clermont, en raison d’une trop forte demande au kiosque.

Environ cinq à six personnes travaillent à l’heure actuelle au sein de l’entreprise et dans le champ d’une superficie de six arpents, à deux pas de la maison familiale.

Cette entreprise a vu le jour avec la complicité du grand-père Armand Tremblay, suivi du père Étienne Tremblay qui est considéré comme un véritable visionnaire en compagnie de son épouse Ghyslaine Verreault, et finalement de Martin Tremblay secondé par sa conjointe Nicole Gilbert et de son frère Robert, pour produire pendant plus d’un demi-siècle les bonnes fraises «made in Charlevoix» :

« Je pense doubler ma production l’été prochain tellement la demande a augmenté », laisse échapper M. Tremblay.

Nathalie Tremblay, native de Saint-Hilarion, ne rate pas une occasion de venir faire sa provision de fraises lorsqu’elle revient dans la région…

La saison des fraises est courte à Saint-Hilarion, normalement de la mi-juin à la mi-août, si la température est du bon bord :

« C’est vraiment ma meilleure production à vie cet été, s’amuse-t-il à répéter, peut-être en raison de la pandémie qui attire un plus grand nombre de touristes dans la région, loin des villes ».

Le kiosque de Saint-Hilarion est ouvert normalement de 9h à 17h. Si vous arrêtez votre véhicule et que la pancarte «Fermé» est visible, c’est que toute la production quotidienne a été écoulée.

Revenez une autre fois, le détour en vaut vraiment la peine!

L’entreprise familiale est également spécialisée dans la cueillette de framboises et de bleuets.

À suivre d’ici les prochaines semaines, le temps des bleuets sauvages…

Bienvenue à la Fraisière-Bleuetière Martin Tremblay !…

NDLR : Une vingtaine d’images en lien avec la ferme Martin Tremblay sont publiées sur ce journal électronique dans la catégorie «reportages photos».

Bonne visite virtuelle !….

 

 

Articles connexes

jusqu’à mardi prochain…..besoin de prendre du repos portez-vous bien et faites attention sur les...

En collaboration avec la Société d’histoire de Charlevoix et la députée provinciale Émilie...

Le golfeur Simon Couturier a fracassé, hier, le record du club de golf Murray Bay…. En jouant une...