PIERRE ROCHETTE   |   418-633-7616   |   charlevoix@photopierrerochette.com

La croix de l’Islet à l’île aux Coudres

Par Pierre Rochette  •  14 Mai 2022 à 00:08  •   •   176 VISIONNEMENTS

La Croix de l’Islet à l’île aux Coudres commémore le souvenir du Père jésuite Jean-Baptiste de la Brosse (1724-1792).

Par Serge Gauthier, Ph.D.

Président de la Société d’histoire de Charlevoix

Cette croix fut et demeure un attrait de l’île aux Coudres.

Le Père de la Brosse, mort en odeur de sainteté, fut un personnage respecté à l’île aux Coudres.

On raconte même que les insulaires terminaient leurs prières en disant saint Père de la Brosse priez pour Nous, même s’il ne fut jamais canonisé officiellement par l’Église catholique.

Ce grand personnage fut reconnu comme étant de grande vertu.

Il fut notamment missionnaire à l’île aux Coudres et à Tadoussac.

Homme d’une grande érudition, il a même conçu un dictionnaire en langue autochtone (en montagnais comme on disait à l’époque).

Il fut d’ailleurs très apprécié par les autochtones.

En 1782, il surprend tous ses amis à Tadoussac en prédisant sa mort pour le lendemain.

Il demande ainsi à ses proches de se rendre chercher le père Compain en canot à l’île aux Coudres pour qu’il puisse dire la messe de ses funérailles.

À sa mort, les cloches de son église résonnèrent toutes seules, à minuit, selon la légende.

Des gens de Tadoussac se rendirent tel que demandé par le Père à l’île aux Coudres et le fleuve fut très calme durant ce voyage.

Comme prévu, sans que ce dernier ne soit contacté par personne, le Père Compain, alors curé de l’île aux Coudres, attendait sur la pointe de l’Islet pour se rendre à Tadoussac pour les funérailles du Père de la Brosse.

L’histoire est pittoresque et touchante. Les gens de l’île aux Coudres l’ont retenu.

Alors, l’ajout récent d’un panneau au pied de la croix est très déplorable car le Père de la Brosse fut un bienfaiteur pour les Autochtones et il faut le célébrer pour cela sans lui rendre un faux témoignage.

La croix reste là, toute simple mais si importante, et l’on peut si rendre encore.

Ce sera le dernier arrêt de notre périple à l’île aux Coudres, cette île jolie, cette île de rêve.

Articles connexes

Le casse-croûte et bar laitier Chez Chantal au quai de Pointe-au-Pic peut vous faire gagner de...

Sur la photo à la Une : Dominic Tremblay, Jacynthe Dionne, Linda Tremblay et Marie-Michèle...

La CTAQ a récemment remis six défibrillateurs externes automatisés (DEA) à des organismes et...