PIERRE ROCHETTE   |   418-633-7616   |   charlevoix@photopierrerochette.com

Le Cégep de Jonquière (Charlevoix) lance la première coopérative étudiante en travail social, IDEM, un projet parascolaire mis en place afin d’offrir un milieu de collaboration et de développement de projets qui seront déployés au Cégep, ainsi qu’aux organismes et aux écoles qui vivent des problématiques sociales dans un objectif de sensibilisation.

Par Dominic Munger

Initié par le département de Techniques en travail social et le volet entrepreneuriat de la direction des affaires étudiantes et communautaires du Cégep de Jonquière, le projet vise entre autres à permettre aux étudiants d’appliquer des compétences en lien avec leurs cours, et ce, dès la première année d’études.

Ainsi, depuis l’automne 2021, des étudiants ont été impliqués dès les premières étapes de création en développant le projet en respectant les règles d’une coopérative. Ils ont ensuite élaboré la mission, la vision, les valeurs et les objectifs sur lesquels les membres de la coop peuvent se référer.

Des services variés

L’objectif de la Coopérative IDEM vise à accompagner les organismes existants et les milieux scolaires en offrant des services complémentaires en lien avec des thématiques à caractère social. Il peut s’agir d’activités de sensibilisation et de prévention, de théâtre d’impact et d’ateliers ou de conférences qui répondent aux besoins des étudiants du Cégep de Jonquière, ainsi que des organismes et des écoles qui vivent des problématiques.

Déjà un projet relié à la santé mentale étudiante collégiale est en cours de création.

La Coopérative permet également de créer un sentiment d’appartenance dans la Technique de travail social, mais aussi au Cégep :

« Nous travaillons ensemble dans le but de réaliser des projets qui nous ressemblent et qui répondent aux problématiques vécues dans les communautés collégiale et régionale. De s’impliquer dans un tel projet bénévolement, ça nous donne une belle expérience dès le début de nos études et ça nous apporte beaucoup de valorisation », affirme Ange-Laurence Brassard, étudiante en Techniques de travail social, membre et présidente du conseil d’administration de la Coop IDEM.

« Cette implication volontaire des étudiants démontre qu’ils ont un réel désir de changer les choses, de démystifier certaines situations vécues et de sensibiliser aux réalités des différentes communautés. Nous travaillons actuellement sur un projet qui traitera de différents aspects liés à la santé mentale dans les milieux scolaires. Toutes les solutions du développement du projet proviennent des étudiants et c’est vraiment enrichissant pour eux de pouvoir contribuer à un tel projet », souligne Stéphanie Plourde, enseignante en Techniques de travail social.

 

Articles connexes

Sur la photo à la Une : le maire Michaël Pilote, Claudine Fortin, Anne-Marie Dufour et Clément...

photo archives En raison du froid intense annoncé pour les prochains jours, la Ville de...

Du 3 au 5 février prochain, Hockey Jeunesse de Clermont présentera la 47e édition du Tournoi...