PIERRE ROCHETTE   |   418-633-7616   |   charlevoix@photopierrerochette.com

Le Moulin de la Rémy de Baie-Saint-Paul (Reprise)

Par Pierre Rochette  •  10 Jan 2022 à 00:08  •   •   183 VISIONNEMENTS

Sauvé grâce à Héritage Charlevoix qui l’a acheté en 1992, ce moulin historique avait alors grand besoin d’être restauré.

Par Serge Gauthier, Ph.D.

Président de la Société d’histoire de Charlevoix

Un travail admirable de rénovation du moulin a été entrepris et qui a permis l’ouverture de ce magnifique édifice au grand public.

Le moulin date de 1826. Peu de temps après, en 1834, il a  évité de justesse d’être détruit par un terrible incendie causé par une marmite en flammes laissée là par un travailleur imprudent.

C’est le vent qui a heureusement détourné le feu ailleurs que vers le moulin. En fait, l’incendie avait pris naissance dans un moulin à scie non loin de l’édifice du moulin à farine. Le moulin à scie fut alors détruit.

Dans le devis de construction du moulin datant de 1825, on note que Jacob Fortin devra « s’occuper de la supervision des maçons, des fournitures métalliques et d’en fournir les plans ». La famille Fortin est ainsi fortement liée à l’histoire du moulin de la Rémy puisque trois générations de membres de cette famille s’y sont succédées à titre de meuniers.

Le moulin  fut d’abord acheté par Cléophas Fortin en 1902  qui le cède ensuite à son fils Robert en 1919.  En 1992, son petit-fils Félix Fortin a vendu le moulin à Héritage Charlevoix. Cette famille a donc opéré le moulin durant 90 ans.

Un des meuniers du moulin au début du 19e siècle, un nommé Roger Bouchard, avait une bien mauvaise réputation et sa moralité fut remise en cause par le curé de Baie-Saint-Paul de l’époque, l’abbé Decoignes.

Il s’ensuivit un pénible dédale judiciaire marqué par la vengeance et la réputation tant du curé que celle du meunier en fut entachée. Mais tout cela n’empêcha pas le moulin de poursuivre ses activités et de produire de la farine.

La restauration réalisée par Héritage Charlevoix est une réussite. Dans son beau livre intitulé Les moulins à eau du Québec daté de 2009 l’auteure Francine Adam écrit :

« Si la réfection du moulin de la Rémy a requis 10 ans de travaux et d’efforts soutenus, L’exceptionnelle qualité architecturale du bâtiment justifiait amplement une telle démarche. Héritage Charlevoix, soucieux du patrimoine de la région, a voulu préserver, réparer ou reconstruire les bâtiments de service entourant le moulin …une grange-étable, un caveau à légumes et un four à pain….On y fait du pain comme autrefois avec les meilleures espèces de blé… »

Le moulin de la Rémy est donc ainsi redevenu un merveilleux édifice à découvrir et à visiter, de même qu’un élément important du patrimoine architectural de Charlevoix.

 

 

 

 

Articles connexes

Pierre-Alexis Lapointe et Jean-Michel Castonguay vous souhaitent de passer une agréable...

Sur la photo à la Une : Lyne Bélanger en compagnie de la gagnante madame l’Heureux et sa...

Cette nouvelle chronique a pour objectif de présenter l’origine des noms de lieux de...