PIERRE ROCHETTE   |   418-633-7616   |   charlevoix@photopierrerochette.com

Les albums de Gérard Desgagnés ont tous été écoulés

Par Pierre Rochette  •  30 Déc 2017 à 00:08  •   •   185 VISIONNEMENTS

Sur la photo à la Une: Louis Harvey, Marc-André Bergeron, directeur général de l’hôtel Cap-aux-Pierres, et Gérard Desgagnés…

L’insulaire Gérard Desgagnés a confirmé qu’il avait vendu plus de 200 exemplaires de son disque compact de sa composition Il  est venu, il est parti, un hommage posthume au curé Denis Falardeau qui a exercé son ministère à l’Isle-aux-Coudres pendant plus de 15 ans.

Gérard a récemment procédé au lancement de son œuvre à La Fascine, un disque qu’il a également réalisé avec l’aide de 16 partenaires financiers qui ont cru en son projet.

La chanson, interprétée par Louis Harvey, Luis pour les intimes, est douce, sur un air de valse, accompagné en sourdine par une guitare, un piano et un violon :

« Je vais être capable de verser 1200 $ aux églises de Saint-Louis et de Saint-Bernard », assure M. Desgagnés.

L’abbé Falardeau fut le 30e et dernier curé résidant dans la paroisse de Saint-Louis. Il est décédé subitement le 29 juin 2015, sur la place, en face du presbytère, à deux pas de la résidence de Gérard Desgagnés.

Un parc commémoratif a été érigé à l’île en sa mémoire.

Gérard Desgagnés va faire imprimer 50 autres copies de sa chanson, histoire d’en réserver à ceux et celles qui souhaiteraient se la procurer.

C’est vraiment un beau souvenir, à caractère historique, racontée au début de la chanson par la narratrice Sylvie Bernard.

La pochette du disque est également superbe, abondamment illustrée, avec également les logos de tous les commanditaires ainsi que des textes explicatifs et les paroles de la chanson….

 

Articles connexes

Ariane ne craint pas de se «mouiller» afin de réussir la plus belle image…. Une douzaine de membres...

Maryse Tremblay et Myriam Harvey vous souhaitent de passer un agréable dimanche… en compagnie des...

184, rue Saint-Étienne, La Malbaie Malgré la perte d’une partie de son lustre, la maison Couturier...