PIERRE ROCHETTE   |   418-633-7616   |   charlevoix@photopierrerochette.com

Jusqu’à 250 000 $ par année pour la conservation de programmes en Charlevoix

Par Pierre Rochette  •  24 Fév 2021 à 00:04  •   •   548 VISIONNEMENTS
La photo à la Une a été réalisée en janvier 2020…

Le Centre d’études collégiales en Charlevoix (CECC) du Cégep de Jonquière, obtient une enveloppe budgétaire pouvant aller jusqu’à 250 000 $ par année pour assurer la pérennité des programmes d’études de Techniques d’éducation spécialisée et de Gestion de commerces.

Par Sabrina Potvin

Ce financement permettra de conserver, en région, des programmes qui éprouvent des difficultés de recrutement, assurant un minimum de diplômés chaque année, et consolidant des emplois.

Ce nouvel investissement du ministère de l’Enseignement supérieur, qui s’ajoute à celui déjà accordé à la formation en Soins infirmiers, permet à des centres d’études collégiales situés dans certaines régions éloignées des grands centres de bénéficier de sommes supplémentaires pour assurer l’offre de tous les programmes, même quand les groupes de nouveaux étudiants sont petits en première session.

En fonction du nombre d’inscriptions pour ces programmes, le Ministère comblera le manque à gagner pour permettre un démarrage chaque automne.

Grâce à cette nouvelle somme d’argent, cela maintient l’expertise des départements d’enseignement au CECC et permet une atmosphère collégiale d’apprentissage pour les étudiants de ces programmes.

Cela confirme des investissements en laboratoires et en matériel pédagogique à la fine pointe de la discipline, facilite le maintien d’un réseau de partenaires du domaine et de lieux de stages dans la région, et permet de prévoir un minimum de diplômés chaque année, dans des créneaux où la main-d’œuvre est en demande.

À titre d’exemple, en Gestion de commerces, où 15 étudiants ont commencé leurs études à l’automne 2020 dans les installations de La Malbaie, l’enseignement peut se poursuivre sans crainte, bien que la cohorte soit petite :

« Il est difficile, certaines années, de démarrer avec assurance ces programmes d’études techniques en raison du faible recrutement. Nous trouvons essentiel de pouvoir permettre à de petits groupes de s’inscrire avec confiance au CECC, dans notre région. Grâce à ce financement, on assure la pérennité des programmes, permettant aux étudiants de rester et de s’épanouir dans Charlevoix », souligne Marie Aboumrad, directrice du Centre d’études collégiales en Charlevoix.

Pour la région de Charlevoix, ce montant consolide non seulement l’offre de formation collégiale, mais aussi des emplois.

Au total, ce sont presque trois tâches annuelles d’enseignants au CECC qui peuvent être conservées grâce à cette aide financière.

La présence d’un centre d’études collégiales du Cégep de Jonquière en Charlevoix permet d’assurer une accessibilité à des études supérieures pour la population charlevoisienne depuis 26 ans :

« Cette aide substantielle est importante pour assurer la diversité et l’accès à de la formation en région, et permet de continuer de répondre à la volonté du milieu de faciliter les études postsecondaires localement », conclut le directeur général du Cégep de Jonquière, Raynald Thibeault.

 À propos du CECC

Depuis ses débuts, le CECC accueille environ 200 à 250 étudiants annuellement et a diplômé plus de 2 000 collégiens.

Le CECC est un acteur important du développement culturel et économique régional. Il contribue à la hausse de la scolarisation, au maintien des jeunes en région, et il s’efforce de s’adapter aux différents besoins de formation de la main-d’œuvre par sa formation régulière, par

Articles connexes

Je vous présente de temps à autre mes vrais coups de cœur sur les beautés de Charlevoix, durant les...

AVIS PUBLIC est, par la présente, donné par le soussigné, M. Simon Villeneuve, Directeur de...

La Ville de Baie-Saint-Paul informe les usagers de la route 138 que des travaux de remplacement de...